Histoire du club

Créé en 1981, HBA s’appelait à son origine « EAR », Entente Athlétique Rennaise, nom qui résonne encore chez les plus anciens car c’est sous ce nom que le club a grandit et écrit les premières grandes pages de son roman.

Jo Beaufils est à l’origine de sa création et de son développement avec bon nombre de ses amis qui avaient en commun leur métier : professeur d’éducation physique et leurs passions : l’athlétisme et l’éducation par le sport. 

Patrick Chauvel, Yves Lemercier, Daniel Giffard, Raymond Guyot, Alain Miet, Joel Rochereau et beaucoup d’autres, ont constitué cette « armée d’éducateurs » qui ne cessera de construire pierre après pierre le HBA ; Très vite, il deviendra l’un des plus grand club Français sinon le premier dans sa qualité de formation. 

Ces pionniers se sont appuyés sur deux idées fortes : 

1) La fusion de différents clubs bretilliens qui deviendront des sections ; l’EAR a été l’un des tous premiers clubs à le proposer en France. Notre club se composait de huit sections à son origine ; ces sections vont évolué au fil du temps. L’idée était d’additionner les forces de performances de ces 7 clubs pour n’en faire qu’un mais en laissant à chacun sa propre autonomie, sa singularité… l’addition de ces performances permettant l’accès à des compétitons de plus haut niveau et de tirer profit d’un collectif plus important pour progresser individuellement. La grande réussite de Jo et de son équipe est d’avoir fédérer tout le monde autour de valeurs communes, condition indispensable pour réussir pleinement un club à sections.

2)  l’EAR a construit un lien étroit avec le monde scolaire, collèges et lycées, par la création de sections sportives. Ces structures organisées pour réaliser dans de bonnes conditions « le double projet », appellation nouvelle en 1980, était sous la responsabilité de professeurs d’éducation physique. Ces derniers étaient également entraineurs bénévoles au club. Ce double statut permettait une continuité naturelle entre la licence sportive scolaire et la licence fédérale au sein de l’EAR ! Ce fut une grande réussite ;  le club montera dans la hiérarchie des clubs bretons puis Français. 

Les premiers titres nationaux arriveront essentiellement en cross, en demi-fond et dans les équipes interclubs jeunes.

L’EAR sera à l’initiative de la « Coupe d’Europe des Clubs Champions Juniors » et la « coupe d’Europe des Relais », preuve d’un club qui innovait et se donnait les moyens grâce à une vaste équipe de bénévoles, soudés et passionnés, d’organiser des compétitions nouvelles pour les athlètes Français.

L’EAR changera de nom en 2004 en devenant Haute Bretagne Athlétisme « HBA », mais en gardant les mêmes recettes qui continueront à lui faire gravir les derniers échelons vers le haut niveau : le club monte en élite 1 en 2017 pour ne plus le quitter et est classé en 2021, 1er club Français, pour l’addition des points de performance de chaque athlète. 

Marc Reuzé, le directeur sportif, poursuit et renforce cette culture de la performance pour lui faire atteindre un niveau jamais atteint. 

Par ces résultats et sa place de leader de l’athlétisme Breton, la région Bretagne a permis l’ouverture d’un centre de formation (CFCP/Centre de Formation des Clubs Phares) qui est une structure permettant l’amélioration des conditions d’accompagnement de nos athlètes de haut niveau (sur liste ministérielle).

 « Sojasun » est le partenaire historique du club sans qui rien n’aurait pu et ne peut se faire. Le club doit énormément à ce solide partenariat avec l’entreprise du président Olivier Clanchin.

Jo décède en décembre 2020, lui qui avait créé et présidé le club depuis ses débuts. 

Le club aujourd’hui dirigé par Alain Droguet, ancien international du club, poursuit la présidence avec les mêmes fondamentaux et veut le projeter vers les jeux de « Paris 2024 » avec un slogan fort : « les jeux pour certains, l’esprit olympique pour tous ! » avec des réalisations concrètes qui sont les axes de progrès visés pour HBA en 2022 : 

 La nomination d’un vice-président :  Thierry Fesnoux 

La construction de 5 commissions avec à leurs têtes des coordonnateurs : Athlé performance/passerelle écoles et HBA/partenaires et communication/financier/athlé hors stade et santé  

L’amélioration des conditions d’entrainements de notre élite sportive 

Le renfort de nouveaux partenaires, sponsors et mécènes 

L’arrivée de nouveaux établissements scolaires « conventionnés HBA »  

L’organisation d’un « meeting spectacle », « le Patrick Chauvel » en avril à Pacé, dans le prolongement du grand meeting du Club olympique Pacé (COP) du président Stéphane Saada.

Inscrire le club dans des causes sociétales : éco run, sport féminin, paralympique

Victor Coroller (400h) , Shana Grebo (400h/400m) , Lena Kandissonon (800m)et Lou Anne Jollivet (100H) tous les 4, potentiels olympiques, sont les héritiers de Philippe Daniel( cross)  , Marc Gasparoni (100m) , Michel Genest (100m) , Valérie Chauvel (cross et demi-fond) , Céline Martin (cross , 800 et 1500m)  et Mickael Thomas (cross/10 000), 40 ans les séparent mais tous portent le même maillot noir et blanc. Tous, quasiment, issus des collèges et lycée partenaires du club et tous issus d’une philosophie à laquelle ils sont nos plus grands ambassadeurs.

Aujourd’hui le club se compose de 1800 athlètes de tous âges, de tous niveaux et de toutes disciplines athlétiques (course, saut, lancer, marche, trails, course sur route et athlé santé) au sein de 7 sections autonomes mais toujours liées par des valeurs communes et se retrouvant lors de grands rendez-vous sportifs (stages, interclubs et l’ensemble des compétitons fédérales) et lors d’instances décisionnelles qui assurent la pérennité de notre club.

Le roman HBA est une grande histoire qui méritera d’être écrite, un jour, et qui se remplit chaque saison d’émotions, d’anecdotes, d’évènements, de surprises heureuses ou pas, de suspens , d’épanouissement personnel et collectif, en un mot :  de vie …

« Paris 2024 » quoiqu’il arrive, sera une page dorée…